QUADRO Goes Garden. Pour le jardinier qui sommeille en vous

© sushytska – adobe.stock.com

Depuis quelques mois, nous travaillons sur des projets de jardinage passionnants réunis sous le titre « Quadro Goes Garden » (que l’on pourrait traduire par « Quadro passe au jardin »). Comment avons-nous eu cette idée ? QUADRO et le jardinage ont réellement beaucoup de points communs – que nous vous invitons à découvrir dans cet article.

La durabilité est sur toutes les lèvres. Les humains ont enfin admis que les ressources dont ils disposent ne sont pas infinies, reprenant une idée déjà formulée par Hans Carl von Carlowitz il y a trois cents ans. Selon lui, il ne fallait couper dans une forêt que le nombre d’arbres qui repousseraient dans un proche avenir – un concept qu’il a lui-même qualifié de durabilité. Son objectif était de garantir la stabilité de l’écosystème. Entre-temps, les Nations unies ont aussi formulé 17 objectifs de développement durable qui visent à assurer l’avenir de notre planète.

Dans le sillage de ce nouveau mouvement en faveur de la durabilité, une autre tendance est apparue, qui n’est pas non plus nouvelle en soi : le jardinage urbain, autrement dit la culture de légumes en milieu urbain pour l’autoconsommation. Auparavant, il était courant qu’une maison occupe un grand terrain sur lequel on faisait pousser des fruits et des légumes. Au fil du temps, le manque de place a réduit la taille des jardins, rendant finalement toute culture impossible. Mais les nombreux jardins ouvriers implantés dans les villes témoignent encore du besoin d’avoir son propre potager. Celles et ceux qui n’en ont pas mais souhaitent tout de même produire leurs propres légumes ont commencé à improviser. Petit à petit, des jardins urbains ont vu le jour : les plantes sont suspendues dans des pots accrochés aux façades des immeubles, les toits sont végétalisés et certains transforment même leurs balcons en petite oasis.

© JibJib – adobe.stock.com

Dans ce retour à l’essentiel, l’aspect familial joue aussi un rôle de plus en plus important. La famille, qui subvient à ses propres besoins, reprend du galon. C’est là, bien entendu, que QUADRO entre en scène. Mais vous allez peut-être nous demander ce qu’il y a de durable dans les produits QUADRO. Et bien tout, figurez-vous.

Voici, en résumé, les raisons pour lesquelles les produits QUADRO sont écologiques et durables :

  1. Les produits QUADRO ne sont pas régis par l’obsolescence programmée (pour en savoir plus à ce sujet, rendez-vous ici).
  2. Nos produits ne résistent pas à une seule génération, mais à plusieurs. Leur construction modulaire permet de les modifier et de les reconstruire à l’infini. Vos enfants pourront ainsi en profiter pendant des années.
  3. Normalement, tous les jouets de vos enfants sont neufs. Avec QUADRO, ce n’est pas nécessaire, car vous pouvez réutiliser ce que vous possédez déjà. Les produits QUADRO accompagnent vos enfants de 6 mois à 8 ans, voire plus tard. Vous évitez ainsi d’acheter un certain nombre de nouveaux jouets.
  4. Contrairement à de nombreux autres articles, QUADRO est polyvalent et peut être utilisé en intérieur comme en extérieur. Grâce à la grande densité de ses matériaux, il n’absorbe ni l’eau ni les odeurs. En hiver, il suffit de nettoyer votre structure QUADRO à grande eau ou avec un peu de détergent pour la réinstaller sur la moquette de la chambre de votre enfant, sans laisser de tache ni répandre de mauvaises odeurs.
  5. Les matériaux dont sont composés les produits QUADRO sont aussi utilisés dans les emballages alimentaires. Ils résistent donc à la fois à des températures très basses et très élevées et ne sont pas non plus nocifs pour vos enfants (codes de recyclage 5 et 2). Inusables et robustes, ils feront la joie de générations d’enfants.
  6. QUADRO est plus durable que les jouets en bois, produits au prix le plus bas possible grâce au défrichement et traités à l’aide de conservateurs pour résister aux intempéries. Les produits QUADRO n’ont pas besoin d’additifs pour supporter les aléas de la météo – si vous les utilisez dehors, ils ne se décomposent pas et ne moisissent pas non plus.
© Stockwerk-Fotodesign – adobe.stock.com

Tout cela n’explique pas ce que fait cet article sur la durabilité et le jardinage urbain sur notre blog. Et vous savez quoi ? Nous avons l’intention de vous faire mariner encore un peu... Quand le moment sera venu, vous constaterez que nous avons creusé notre concept de durabilité et que nous aspirons désormais à bien plus qu’être simplement innovants – que nous mettons réellement en pratique ce que nous décrivons dans nos articles et réalisons à travers nos produits. Nous ne dévoilerons qu’une chose : ce sera vert, très vert. Délicieux, instructif pour les enfants et... Mais attendez donc encore un peu, nous allons bientôt lever le rideau. Nous avons nous-mêmes du mal à maîtriser notre impatience !

Saviez-vous …

... que la végétalisation des toits et des murs permet de réduire la température intérieure des bâtiments ? Jusqu’à 11 °C de moins ! L’impact est plus important dans les villes où règnent des températures très élevées que dans celles où prédominent des températures modérées. L’environnement est lui aussi rafraîchi, car une surface verte ne se réchauffe pas tant que ça et dégage en conséquence moins de chaleur. Les plantes rejettent aussi de l’eau dans leur environnement, ce qui contribue également à rafraîchir l’air.[1]

 

Catherine Brahic. ‘Green roofs’ could cool warming cities. NewScientist, 28.09.2007

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés